YVES DUVAL
Voyages

Liste des voyages Royaume-Uni - Highlands et l'île de Skye

tracé voyage

Carte

Découverte des Highlands et de l'île de Skye

Pour ce premier contact avec l'Ecosse, nous avons choisi de concentrer nos visites sur la région de Fort William et sur l'ile de Skye.
En 10 jours, il n'était pas question de faire le tour du pays et l'objectif était plutôt de découvrir la plus large palette de paysages avec un minimum de déplacements. Ce choix s’est avèré payant car, en dehors de quelques routes nationales, souvent embouteillées, le reste du réseau routier ne permet pas de se déplacer rapidement.


Les Highlands

Le premier 'camp de base' était un charmant hôtel sur les bords du Loch Lochy, à environ 25 Km au nord est de Fort William. Les chambres sont un peu kitch et le diner fort cher, mais sa situation est pratique pour rayonner. Nous y avons passé quatre jours et cinq nuits.


A partir de ce point de départ, nous nous sommes concoctés un programme pour découvrir deux lochs (Arkaig et Affric), les gorges de Glen Nevis et bien sur une randonnée à Glencoe, incontestablement un must des Highlands.

La météo, clémente au mois de mai, n'a pas contrarié notre organisation mais le ciel, souvent voilé, m'a laissé sur ma faim coté photo...


Les premiers jours de marche ont confirmé l’idée que nous nous faisions de cette destination : grands espaces et présence humaine très discrète. L’Ecosse est certainement l’un des rares endroits en Europe où l’on se sent à ce point immergé dans une nature préservée. Nous avons même eu la chance de croiser à plusieurs reprises des hardes de cerfs. A chaque fois le contact était magique car les animaux ne sont absolument pas farouches et il est possible de s’en approcher à quelques dizaines de mètres.


Les quatre randonnées se sont révélées très différentes les unes des autres. Aucune monotonie dans les paysages.

Le Loch Affric, avec ses forêts de pins calédoniens, ne ressemble en rien aux versants dénudés de l’extrémité ouest du Loch Arkaig. Glen Nevis offre un panorama grandiose sur le toit de la grande Bretagne. Son atmosphère de haute montagne tranche avec les larges vallées glacières de Glencoe.

A ce tableau idyllique, il faut ajouter quelques rencontres. Une mention toute particulière pour le patron du Corran Inn. Entre dégustation de bières écossaises et discussions à bâtons rompus, nous y avons passé une excellente soirée.


L'île de skye

La seconde partie du voyage, sur l’île de Skye, nous a montré une autre facette de l’Ecosse. Plus en accord avec l’image traditionnelle que nous en avions.

Le temps s’est fortement dégradé et une épaisse couche de nuages semblait écraser l’île. Pluie et brouillard ne nous quitterons plus pendant les trois jours sur place. Rien d’étonnant en fait, puisque le nom gaélique de Skye signifie « l’île des brumes ».


A de rares exceptions prés, les paysages sont restés mystérieusement masqués par cet écran de brouillard. Et lorsque le ciel s’ouvrait un peu, c’était pour apercevoir les sinistres pics des Black Cuillins, silhouettes sombres sur fond gris.

Nous avions l’impression d’être écrasés entre la masse grise de l’océan et la masse grise du ciel et je dois dire que c’est avec soulagement que nous avons quitté cet univers oppressant.

Dernière mise à jour : Août 2012. - Plan du site - Mentions légales -